Association François-Henri Clicquot

Association François-Henri Clicquot

Anglais
L'Eglise Sainte-Radegonde -
L'Eglise Sainte-Radegonde -

L'Eglise Sainte-Radegonde

A partir de 585, une basilique est édifiée par les moniales de Sainte-Croix, au bord du Clain. On y ensevelit la dépouille de Sainte-Radegonde en 587 et elle devient un lieu de pèlerinage.
La basilique est détruite par les Normands au IXe siècle,
par deux fois reconstruite et incendiée jusqu’à sa consécration en octobre 1099.
Neuf siècles plus tard, il reste un large chœur et un robuste clocher porche romans, qui enserrent une vaste nef gothique.

Richesse architecturale

L’abside, de plan polygonal et exceptionnellement haute, est percée de 7 baies qui éclairent les peintures gothiques de sa voûte. Elles sont garnies de vitraux du XIXe siècle.
Le chœur, surélevé au XVe siècle, est délimité par 6 colonnes massives surmontées de chapiteaux richement décorés.
Autour du sanctuaire, le déambulatoire dessert 3 absidioles, comme dans les autres églises romanes de Poitiers.
Par le porche, on accède à la nef par un escalier de 11 hautes marches. Cette nef unique, de quatre travées sans collatéraux, surprend par ses dimensions, son élan et son éclairement.
On peut y admirer en particulier une somptueuse verrière réalisée à la fin du XIIIe siècle.
A droite, côté sud, on découvre le célèbre enfeu du « Pas de Dieu », et tout autour de l’église, des milliers d’ex-voto témoignent de la reconnaissance de pèlerins exaucés.
Sous le chœur, une vaste crypte abrite le tombeau de sainte Radegonde. La salle funéraire est entourée d’un déambulatoire remontant au XIe siècle, fortement remanié depuis, et desservant 3 chapelles dédiées à des saints poitevins.
En remontant de la crypte, on découvre, au-dessus du porche, la tribune édifiée en 1895 par l’architecte Jean Formigé, et qui supporte l’orgue actuel.

Un immense vaisseau

Il ne faut pas quitter ce lieu sans admirer l’enveloppe de cet immense vaisseau, de l’élégant chevet roman, côté Clain, au superbe clocher porche, côté cathédrale. Du beau parvis bien conservé depuis le Moyen-Age, on découvre un portail gothique flamboyant du XVe siècle, surmonté d’une tour à 4 niveaux, passant d’un plan carré à une structure octogonale coiffée par le toit à 8 pans.

Pour en savoir plus

Le Songe de la Moniale : une cassette vidéo éditée par l'Association des Amis de Sainte-Radegonde à l'occasion du IXe centenaire de l'église.
Une visite et une reconstitution de quelques grands événements qui ont marqué son histoire.
(18 €)
En vente à l'Ensemble Josquin des Prés de Poitiers
10, rue Descartes - 86000 Poitiers.