Association François-Henri Clicquot

Association François-Henri Clicquot

Anglais
Association Clicquot -
Association Clicquot -

Son histoire

Entre 1900 et 1940, il y eut 5 concerts d’orgues en tout et pour tout à Poitiers !

Le 21 avril 1949, une réunion rassemble :

  • le Chanoine René Aigrain organiste de Sainte-Radegonde, grand érudit de musicologie animé du désir de transformer les tribunes qui étaient à l’époque des «Pompes à cantiques»
  • Robert Boisseau, facteur d’orgue
  • Eugène Landais, organiste de la Cathédrale
  • Charles Begnard, Directeur du Conservatoire
  • Jean Michon, délégué régional des Jeunesses Musicales de France
  • le Chanoine Bodet, de la Commission Diocésaine d’Art Sacré
  • les Abbés Pierre Bigosinski, Maître de Chapelle de la Cathédrale et Joseph Coindre, aumônier du lycée de garçons et critique musical
  • Joseph-Maurice Bourot, Chargé de recherche à l’ENSMA
  • René Gros, Conseiller municipal
  • George Cloarec, Philippe Grassin, André Thimonier et Jean-Albert Villard, organistes

Cette réunion décida de la création d’une association et délimita son domaine d’activité.

Elle fut officiellement créée le 3 juin 1949 avec pour Président le Chanoine René Aigrain.

Voici les premiers faits marquants de la vie de l’association, ils illustrent pour les jeunes générations d'où sont partis les Fondateurs méritants.
 

1949 Le premier concert organisé par l’association fit entendre à Sainte-Radegonde Jeanne Demessieux le 5 juillet 1949.
L’assistance présente s’éleva à une centaine de personnes !
1951 Le premier concert donné au Clicquot de la Cathédrale eut lieu le 28 octobre 1951 sous les doigts de Jean-Jacques Grunenwald ; au programme : Gilles Julien et Guillaume Gabriel Nivers, très rares dans un concert à cette époque et toujours un peu aujourd’hui.
1952 La première visite guidée du Clicquot,
le dimanche 25 mai 1952, sous la direction de Robert Boisseau et Jean-Albert Villard nommé titulaire en 1950, rassembla des visiteurs médusés de découvrir le soubassement et l’intérieur d’un orgue, une découverte mémorable pour eux.

Jean-Albert Villard

A côté des Présidents qui se sont succédé, un Secrétaire Général fut nommé dès 1950 en la personne de Jean-Albert Villard.
Il a fait partie intégrante de l’Association pendant les 50 années qui suivirent jusqu'à sa mort en 2000. Il resta toujours présent dans l’organisation et la programmation des activités. Visites d’orgues, cinq manifestations par an aujourd’hui et le fameux Bulletin qui permet de déborder largement les frontières du Poitou dans la connaissance de cet instrument prestigieux et dans l’analyse précieuse de sa facture.


Les organistes

Si le monde de l’orgue connaît un tel engouemen:t aujourd’hui, c’est grâce à ses organistes de l’après-guerre qui ont su le faire aimer et connaître.
De grands organistes et de plus humbles se sont succédé depuis, l’Association ouvre également ses portes à de jeunes artistes, le jeu des uns et des autres est toujours apprécié.
Leur énumération serait dangereuse pour les oubliés.

1994 Nous avons fêté en 1994 le Bicentenaire de l’orgue de Clicquot, par une série de grands concerts et le Concours International d’interprétation de Musique Française.
2000 Depuis 2000, l’Association pour la Renaissance de l’Orgue de Sainte-Radegonde nous a confié l’Orgue Boisseau Cattiaux, ce qui permet d’élargir le répertoire et les manifestations. Le fruit de son travail est cet instrument qui manquait à POITIERS. De plus, sa proximité avec le Clicquot permet d’organiser des récitals autour des deux instruments dans la même soirée.

L’avenir de l’Association appartient à ses adhérents et sympathisants, nous sommes preneurs de toutes les bonnes volontés et d’idées de manifestations…